28 juin 2011

epop : le RSE de l'Oréal

 Mercredi 22 mai se tenait la 4ème édition de l'Observatoire des Réseaux Sociaux d'Entreprise sur le thème "Diversité et RSE : gadget numérique ou véritable levier de la stratégie d'entreprise?"

Cette rencontre a été l'occasion de nous présenter epop, le RSE de L'Oréal.




Suite à une définition des Réseaux Sociaux d'Entreprise (RSE) et l’intérêt de la sociométrie en entreprise par le président de l'Observatoire, Ziryeb Marouf (et RH 2.0 chez Orange), Brigitte Silinski et Marie-Eve Hermans De Mont Marin responsables du projets nous ont expliqué le pourquoi du RSE epop. 



Les 3 grands axes d' epop : Trouver, Partager, Exprimer


Les 3 grands objectifs de epop :
 - Casser les silos et créer des passerelles entre les collaborateurs, les métiers, les projets.
 - Rassembler, avec la notion de Worldwide tout au long du projet en raison de la dimension internationale de l'Oréal étant une entreprise internationale/
 - Réduire les fractures numériques et sociales.


L' attente de epop en interne était double d'un point de vue de la population : les jeunes collaborateurs récemment embauchés (la génération Y ? ) et le top management qui voyait un intérêt.
Un changement du contexte était également nécessaire à la fois pour améliorer le bon fonctionnement en général de l'entreprise et le besoin de mettre en place de nouvelles plateformes collaboratives. 

"Nous partimes 500 mais par un prompt renfort, nous nous vîmes 3 000 en arrivant au port" C'est aussi ce qui pourrait être dit en interne, d'un projet regroupant une dizaine de personnes au début, plus de 150 personnes de tout horizon de l'entreprise ont finalement participé à la création de epop.

Quel choix de gouvernance pour epop ?

 - Plateforme  ouverte à tous.
 - Transparence (pas de pseudo)
 - Régie par une charte
 - Pas de modération (mais pas d'incident relevé à ce jour)
 - Usage professionnel uniquement
 - Adoption par la simplicité (2 populations : epop  pour les nuls, et epop pour les pro)

epop met le collaborateur en relation avec les 3 grandes sphères : l'employé (sa production personnelle),  ses collègues (sa présence au sein de son équipe hiérarchique), ses espaces (ses groupes de travail liés à ses projets et donc pas forcement sa hiérarchie). 
L'objectif est que le collaborateur puisse interagir rapidement à travers ses 3 espaces. "Interagir" signifie ici, savoir ce qui se passe sur ces espaces mais aussi apporter et partager ses propres connaissances.

Quels Facteurs clés de succés : 
 - La confiance :  qui se traduit par le droit à l'échec
 - L'exemplarité : le Top Management doit etre moteur
 - La visibilité : la reconnaissance des collaborateurs
 - Déploiement à tous les collaborateurs : tous doivent se sentir investis.





1 commentaire: