29 juin 2011

Quoi, vous utilisez des avatars dans votre Réseau Social d'Entreprise ?

Il y a des questions qui reviennent régulièrement en débat sur les RSE (Réseaux Sociaux d'Entreprise).
"Vos collaborateurs peuvent ils utiliser des avatars ?" en est une.

La question sous-jacente est "Comment puis je être sur que si un de mes collaborateurs va trop loin (non respect des règles éditées dans une charte par exemple) je puisse l'identifier ?"
Nettement plus perverse et malgré la compréhension que l'on peut avoir face à ce type de questions, une des notions fondamentales de l’entreprise 2.0, la confiance, est déjà écartée...


Quelles que pistes de réflexion concernant cette question :
  • Le collaborateur, lorsqu'il se connecte à son poste de travail livré par l'entreprise, est normalement identifié.
  • Dans le cas d'un accès mobile à l'intranet ou au RSE, une identification sera nécessaire.
  • L'identification existera aussi dans le cas d'un extranet. 
Conclusion : il doit être possible pour un administrateur de savoir qui s'est connecté et via quel support.

Dès lors, pourquoi interdire l'utilisation d'avatar ?

La peur liée à l'usage d'avatars est que le collaborateur "se lâche plus", entrainant des risques sur la sécurité ou le respect de la charte. 

Il est souvent oublié que toute la population de l’entreprise n'est pas homogène (et égale face à l'écrit). Si certains auront des facilités à échanger par écrit, d'autres n'oseront pas, et c'est la que les avatars peuvent se révéler des leviers pour le RSE.

En effet, vos collaborateurs "timides" qui n'osent pas se lancer sous leur propres noms pourraient voir une facilité et surtout éviter le fait qu'on les reconnaissent dans les espaces collaboratifs ou flux de conversations.
Le cas simply  market (et plus particulièrement ici) montre que l’usage d'avatars a permis au personnel de s'exprimer beaucoup plus facilement? La peur de ne pas s'exprimer correctement, des fautes d'orthographes... les retenaient d'aller publier sur les espaces communs. L'utilisation des avatars à gommer cette peur et permet donc à tous de s'exprimer. N'est ce pas votre objectif ?


Quelle culture de la communication à votre population est la question à se poser. Les commerciaux ne s'expriment pas de la même façon que les responsables financiers...
Il serait dommage de mette de coté une partie de vos collaborateurs...


On en revint aux fondamentaux, c'est à dire s’intéresser à l'homme et à son usage...puis adapter au mieux les usages & les outils de l'entreprise pour les collaborateurs.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire