23 févr. 2012

Réseau Social d'Entreprise, Collaboration et Innovation



Lors des journées IBM Perceptives innovation 2012,  2 ateliers étaient notamment relatifs à la collaboration en entreprise "Collaboration et Réseaux sociaux, comment commencer" par Pierre Milcent  et "Faciliter l'innovation chez le collaborateur" par Stefano Pogliani (blog)


Le succès de la mise en place d'un Réseau Social d'Entreprise dépend de nombreux facteurs. L'adoption ne se fera que sous certaines conditions. 


12 points pour favoriser l'adoption d'un réseau social d'entreprise





















Il faut prendre également en compte :
 - La conformité et l'auditabilité : devoir répondre aux règles légales (Cadre juridique, CNIL...)
 - La mobilité : qui est facilitateur d'adoption de nouveaux usages
 - L’intégration avec les autres outils de travail (dont la messagerie) : le RSE ne doit pas être un outil supplémentaire pour les employés

Un Réseau  Social d'Entreprise a 2 approches (outre le contenu) :
People centric : donner la possibilité aux personnes de se connaitre et "se connecter"
et 
Communautaire :  mettre à dispositions des fonctionnalités pour que les personnes puissent "échanger".


Fonctionnalités présentes dans IBM Connections




















La Gouvernance 


L’inscription peut être différente selon le pays : le volontariat recherché en France est difficile au Japon (voir impossible) car en raison de la culture japonaise se sera le hiérarchique qui inscrira ses collaborateurs sur le réseau.


La modération peut répondre à divers impératifs d'ordres techniques et éthiques (secteur bancaire) mais aussi peut être un perçu comme un gage de qualité.


Les indicateurs et des outils d'analyse pertinents sont nécessaires afin de pouvoir comprendre et animer au mieux les communautés. La Gamification est un élement d’animation et d'adoption car elle répond à 3 principes clés : "les personnes aiment"
1 faire du score
2 faire connaitre son score
3 obtenir une contrepartie


Les principaux objectifs attendus du réseau social d'entreprise, la recherche d'expertise et la connection des bonnes personnes aux bons moments, doivent permettre de la création de valeur pour l'entreprise. "Le RSE n'est pas la pour faire plaisir", il doit en effet participer au business de l'entreprise.


Et le business d'IBM passe par l'innovation.
L'innovation est particulièrement recherchée par la direction d'IBM, mais l’innovation  et les bonnes idées doivent venir de tous les employés.
Le principe chez IBM est donc de remettre les hommes et les femmes au centre afin de favoriser l'innovation.


L'un des exemples est l'innovation Jam.
Celui ci consiste sur un temps déterminé de faire converser des personnes sur des objectifs business d'IBM.


Un Jam repose sur 3 impératifs :
- Un objectif ciblé
- Un Sponsor
- Un Rapport : retour aux participants


Le principe est que plus un grand nombre de personnes participent, plus le nombre d'idées échangées sera important ainsi que la valeur des évaluation de ces idées.


Le plus grand nombre ne signifie pas cependant tout le monde. La participation au Jam se fait sur invitations et recommandations.


Le Jam sur une période très courte permet donc la création d’échanges, de "rencontres" et de valeur.
Mais créer du lien sur seulement un moment T ne permet pas de créer les conditions de collaboration et d'engagement des collaborateurs.


Le réseau social d'entreprise vient de ce fait prendre le relais en permettant une continuation des échanges sans limite de temps.  Et l’intégration dans le travail de tous les jours permet "d'ouvrir une conversation quotidienne,d'écouter et  d'apprendre".


L'intégration dans le quotidien du collaborateur signifie pour l'entreprise d'avoir une écoute active, de donner des réponses (comme le rapport du JAM) et donner le moyen à tous de s'exprimer dans son contexte avec son vocabulaire car il ne faut pas oublier que "la collaboration ne fait pas forcement parti du travail du collaborateur". L'adoption du réseau social d'entreprise sera donc plus facile s'il est prouvé que le collaborateur travail mieux parce qu'il collabore via le RSE.




Les poins clés :
 - Quelle que soit l'approche (contenu, communautaire, personne), c'est l'humain qui doit être au centre.
 - Rechercher les expertises et créer des connections entre les personnes sont la 1ère étape
 - L'innovation et la création de valeur sont les finalités
 - La gouvernance et l'animation sont des éléments clés pour la pertinence et la crédibilité
 - Il ne faut pas confondre les usages (la collaboration, la conversation...) avec les outils (RSE, analyse...)
 - Donner les moyens à tous de s'exprimer ne signifie pas supprimer des process (principe de sélection du JAM par exemple)


"Etre social n'est pas le seul but de votre activité, mais la meilleure façon de faire votre activité, votre business, c'est d'être social" ce qui résume bien la définition du Social Business selon IBM







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire